vendredi 21 novembre 2008

Les jeunes et l'Internet

Un groupe de 28 chercheurs basé à l'Université de Berkeley vient de mettre en ligne le rapport d'un projet de recherche de plusieurs années sur les habitudes d'utilisation de l'Internet par les adolescents et les jeunes adultes. Plus de 800 entrevues et 5000 heures d'observation des pratiques liées aux nouveaux médias ont été analysées.

Les résultats permettent de tempérer les discours des parents et des adultes en général qui perçoivent l'Internet comme un espace de socialisation dangereux pour les enfants et les adolescents. Les chercheurs mettent en évidence les nombreux aspects positifs d'Internet dans les processus d'apprentissage et la gestion des relations amicales. Ils abordent notamment la question épineuse de l'intimidation et du harcèlement en ligne, en avançant l'hypothèse qu'il s'agit d'un concept construit par les adultes, et que dans leurs propres termes, ces comportements problématiques sont plutôt associés à des "drames" dans les relations entre amis ou entre connaissances qui sont considérablement amplifiés par la portée des nouveaux médias, et en particulier par le recours intensif aux sites de réseaux sociaux. Ces derniers augmentent la persistence de tout commentaire désobligeant et de toute rumeur, et rendent ces derniers plus difficiles à interpréter en les décontextualisant.

Cette approche, qui ne manquera pas de déclencher des réactions assez virulentes de la part des associations de protection des enfants et des médias, ne nie pas le préjudice moral et la souffrance des jeunes victimes de ces rumeurs. Elle rappelle cependant à quel point ces comportements problématiques doivent être compris dans un ensemble complexe d'interactions sociales qui ne peuvent qu'appeler des réponses tenant compte de cette réalité nuancée.

2 commentaires:

Olivier a dit…

La nuance, voilà bien quelque chose qui manque aux déclaration de notre secrétaire d'état à la famille (française) Nadine Morano. Suite à un récent fait divers mettant en cause un pédophile, une gamine de 14 ans et internet, notre vaillante ministre a déclaré que "Internet peut être un outil dangereux, celui se trouve derrière l'écran peut-être un prédateur".

Nadine Morano manque peut-être de nuance, mais elle a une qualité : la constance d'opinion. Précédemment, elle avait déclaré que "Internet, c’est comme une magnifique voiture de course. Si vous n’avez pas votre permis de conduire et que vous ratez un virage, c’est la mort". Brrr, je ne crois pas que je voudrai monter en voiture avec elle au volant.

Lise Genz a dit…

les jeunes ( ados) ne sont pas les seuls en butte à la malveillance sur l'Internet. Il y a encore beaucoup d'études à faire pour arriver à une trame solide de la "morale" internautique. Merci pour votre article.

Lise Genz